Foire aux questions

Un diagnostic de tumeur cérébrale lance de nombreux défis que vous aurez à surmonter. Pour plusieurs patients, l’un des plus grands défis est de se familiariser avec les nouveaux termes employés par l’équipe soignante et en usage dans la documentation que vous consultez. Il vous faudra du temps pour être à l’aise avec ce « nouveau langage ». 

FAQ au sujet des tumeurs cérébrales

Qu’est-ce que c’est qu’une tumeur?

Une tumeur est une masse anormale qui est le résultat d’une multiplication incontrôlée de cellules.

Quels sont les signes et symptômes de tumeur cérébrale les plus communs?
- Maux de tête
- Crises ou attaques épileptiques
- Troubles de vision / vision double
- Nausée matinale et vomissements
- Faiblesse ou paralysie
- Détérioration de l’ouïe
- Étourdissement ou un pas chancelant
- Changement de personnalité

Pourquoi les tumeurs cérébrales sont-elles complexes et uniques?

Les tumeurs cérébrales sont situées dans le centre de contrôle de la pensée, les émotions et le mouvement et peuvent causer une détérioration intellectuelle et physique. Il est difficile de comprendre ou de traiter les tumeurs cérébrales à cause de leur diversité, leur position et de leur tendance à réapparaître. C’est aussi très difficile de livrer des thérapies efficaces à travers la barrière protectrice que sont le sang et le cerveau. Il y a au-delà de 120 sortes différentes de tumeurs cérébrales, ce qui rend un traitement efficace très compliqué.

Quelle est la différence entre une tumeur cérébrale bénigne et maligne?

Une tumeur cérébrale bénigne est constituée de cellules à croissance lente, aux bords distincts et ne s’étend que rarement ailleurs. Les tumeurs bénignes peuvent mettre de la pression sur des tissus sensibles et causer la détérioration de fonctions mentales et physiques. Elles peuvent aussi causer la mort. Dans certains cas, les tumeurs bénignes peuvent réapparaître ou peuvent devenir malignes.

Les tumeurs malignes du cerveau vont souvent grossir rapidement et peuvent être une menace vitale car elles envahissent les tissus normaux du cerveau et créent de la pression a à l’intérieur de la boite crânienne. Un traitement engendrerait une rémission de la tumeur.

Qui est à risque de développer une tumeur cérébrale?

Les tumeurs cérébrales ne démontrent aucune discrimination. Chaque année, 10 000 personnes au Canada sont diagnostiquées avec une tumeur cérébrale primaire ou secondaire (métastatique), avec 55 000 survivants canadiens de tumeurs cérébrales. Les tumeurs cérébrales sont la cause prédominante de mortalité due au cancer chez les enfants de moins de 20 ans, et la 3e cause de mortalité due au cancer chez les jeunes adultes âgés de 20 à 39 ans. Les tumeurs cérébrales sont aussi l’une des causes de mortalité qui augmente le plus rapidement chez les personnes âgées.

Comment les tumeurs cérébrales sont-elles traitées?

Les trois traitements pour les tumeurs cérébrales les plus communs sont la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie utilisées individuellement ou en combinaison.

Y a-t-il une cure pour les tumeurs cérébrales?

Il n’y a aucune cure mais de nouvelles approches donnent de grandes espérances. De nouvelles recherches visent les processus biologiques qui causent les cellules normales à se diviser anormalement. D’autres recherches classiques et cliniques étudient les inhibiteurs d’angiogenèse, les agents de différenciation, la thérapie génétique, l’immunothérapie et les inhibiteurs d’invasion. Des techniques déjà existantes du traitement des tumeurs cérébrales sont en train d’être perfectionnées telles que les techniques chirurgicales, la radio-chirurgie stéréotaxique et de nouveaux systèmes d’administration de drogues.

Qu'est-ce que son les tumeurs cérébrales primitive et secondaire?


Les tumeurs cérébrales peuvent également être divisées en tumeurs primitive et secondaire.
Une tumeur cérébrale primitive est une tumeur qui prend naissance dans le tissu cérébral. Des exemples de tumeur cérébrale primitive sont le glioblastome multiforme, l’astrocytome et l’oligodendrogliome. Une tumeur cérébrale primitive peut être bénigne ou maligne.Une tumeur cérébrale secondaire est une tumeur qui a pris naissance dans une autre partie du corps et qui se répand jusqu’à l’encéphale. Ces tumeurs sont souvent appelées des tumeurs métastatiques et elles peuvent émaner d’organes comme la poitrine, les poumons, les reins ou la peau et se propager jusqu’à l’encéphale. Une tumeur cérébrale secondaire est toujours maligne, car elle se dissémine à partir d’une autre partie du corps.

Voulez-vous avoir plus de ressources en français? Faites-le nous savoir! Vos commentaires aident à guider l’avenir des programmes et services de la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales.  Écrivez à mtremblay@braintumour.ca et faites-nous part de vos suggestions.


 

partager ceci ...

Merci aux donateurs dont les contributions rendre ce site et tous les programmes, les services et la recherche possible.

droit d'auteur © 2018 la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales. Tous droits réservés.
Fondation canadienne des tumeurs cérébrales.
Numéro d’enregistrement d’un organisme de bienfaisance : 118816339RR0001
35 ans