Nutrition

Demandez à l’expert: nutrition: Quels sont les aliments à privilégier ou à éviter durant le traitement?

Écrit par: Helen Hajgato, Dt.P., diététicienne

Une bonne nutrition est toujours importante pour maintenir sa santé et son bien-être. Lors de traitements relevant de l’oncologie, les besoins nutritionnels sont décuplés. Cependant, certains des effets indésirables du traitement peuvent vous empêcher de répondre à ces nouveaux besoins.

Effets indésirables possibles :

  • La chimiothérapie peut entraîner la perte de l’appétit, des nausées/vomissements, l’altération du goût et certaines complications imputables à une infection.
  • Les radiations peuvent influencer votre appétit et votre goût et vous rendre plus sensible aux odeurs.
  • Les stéroïdes peuvent entraîner l’apparition de mycoses engendrant des douleurs buccales ou une difficulté à avaler. L’augmentation de la glycémie et la prise de poids sont également des effets secondaires des stéroïdes.

Lignes directrices pour la prise en charge des effets indésirables relatifs à l’alimentation
 

  1. Si vous perdez l’appétit, tirez le maximum de chaque bouchée. Choisissez des aliments aux fortes valeurs nutritives (calories, protéines), ne vous contentez pas
    de boire de l’eau et de manger des aliments faibles en calories.
    Essayez de manger à des intervalles réguliers, que vous ayez faim ou non
    et mangez au moment de la journée où vous avez le plus d’appétit (le matin
    généralement). Ne sautez pas de repas. Si vous constatez que vous perdez du
    poids, ajoutez des lipides à vos aliments comme du beurre, de la crème, ou des
    sauces. Vous pouvez également consommer des suppléments alimentaires
    comme les produits Ensure ou Boost en plus de vos repas.
     
  2. Si vous êtes sujet aux nausées et aux vomissements, prenez de petits repas
    plus fréquemment. Évitez les aliments gras, épicés ou ayant une odeur
    prononcée. Les repas froids peuvent être plus invitants que les chauds. Essayez
    de manger du fromage, des biscuits et de boire des jus peu acides.
    Évitez de manger dans les deux heures précédant le traitement et ne
    consommez pas votre aliment préféré lorsque vous vous sentez nauséeux (vous
    pourriez vous en dégouter).
  3. Si votre goût change, préférez les aliments froids ou à température ambiante. Vous devrez peut-être adapter votre assaisonnement (p. ex. si votre nourriture vous paraît trop salée, ajoutez du sucre et vice-versa). Utilisez des couverts en
    plastique pour éviter le goût du métal. Rincez-vous la bouche avant et après chaque repas.
     
  4. Si votre bouche est irritée, évitez les aliments qui nécessitent d’être longuement mâchés ou qui sont difficiles à avaler. Vous pouvez couper finement les aliments ou les attendrir en ajoutant de la sauce ou du jus. Faites de petits repas à base d’aliments mous riches en calories et en protéines et consommez des suppléments alimentaires ou des laits frappés faits maison afin de maintenir votre apport nutritionnel quotidien. Évitez l’alcool, la caféine, les aliments et les jus acides ou épicés. Il peut être plus facile de boire à l’aide d’une paille.

L’expérience de chacun est différente, mais nous espérons que les conseils ci-dessus vous aideront. N’oubliez pas de consulter un diététicien professionnel. Celui-ci fait partie de votre équipe de soins de santé. Consultez-le si vous avez des difficultés à vous nourrir ou que vous avez besoin d’aide.

Nous tenons à remercier Helen Hajgato, Dt.P., diététicienne (consultations à l’externe) au service de nutrition du Royal Victoria Hospital (Barrie). En 2010, elle a participé au Brain Tumour Education Seminar [séminaire sur les tumeurs cérébrales], en tant que conférencière (Barrie).

Télécharger cette information ...

Toutes les ressources destinées aux patients sont offertes gratuitement. Pour obtenir des renseignements supplémentaires, appelez au 1-800-265-5106.

Les feuillets d’information de la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales sont offerts uniquement à titre informatif et éducatif. Ils ne remplacent pas les conseils ou les directives donnés par un professionnel de la santé, ni les soins de santé en tant que tels. Nous vous prions de demander des conseils médicaux précis pour toute question liée à votre condition personnelle.

partager ceci ...

Merci aux donateurs dont les contributions rendre ce site et tous les programmes, les services et la recherche possible.

droit d'auteur © 2018 la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales. Tous droits réservés.
Fondation canadienne des tumeurs cérébrales.
Numéro d’enregistrement d’un organisme de bienfaisance : 118816339RR0001
35 ans