Proches aidants

Le diagnostic de tumeur cérébrale est une expérience bouleversante pour tous. Un puissant réseau de soutien permettra à la personne touchée de mieux affronter les défis auxquels elle devra faire face.

Ce réseau peut avoir une influence importante sur la santé physique et morale lors du choc du diagnostic, de l'annonce de celui-ci au rétablissement, en passant par le traitement.

En tant que proche aidant d'une personne atteinte de tumeur cérébrale, vous fournissez un soutien affectif et vous aidez la personne dans ses soins quotidiens. Votre rôle est d'une importance primordiale pour la personne que vous assistez. Sur cette page, nous vous fournissons quelques outils afin de vous aider dans votre rôle de proche aidant.

 

Vidéo

Jean-Pierre Lafond, travailleur social, nous présente une conférence pour les aidant(e)s de personnes atteintes de tumeurs au cerveau. La conférence a été organisée par un groupe d'étudiants en pharmacie à l'Université de Montréal, en partenariat avec la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales. 

 

 


Reconnaître le stress et l'épuisement chez les proches aidants

Le fait de s'occuper d'un être cher peut être très enrichissant, mais cela implique également de nombreux défis stressants tels que les changements dans la dynamique familiale, la pression financière et la charge de travail supplémentaire. Les proches aidants sont donc très vulnérables à l'épuisement professionnel.

Pour les personnes qui s'occupent de patients atteints de tumeurs cérébrales, le niveau de stress peut être particulièrement dommageable car il peut s'agir d'un problème chronique à long terme. Avec les patients qui survivent plus longtemps de nos jours grâce aux progrès dans les traitements, les proches aidants peuvent avoir à fournir des soins durant de nombreuses années. Sans une aide et un soutien adéquats, le stress peut vous rendre vulnérable à un large éventail de problèmes physiques et émotionnels.

Lorsque le stress et l'épuisement des soignants met votre propre santé en danger, cela affecte votre capacité à soigner le patient. Cela peut vous nuire à vous-même et à la personne dont vous prenez soin. Il est important de reconnaître que les soignants ont également besoin de soins. Gérer les niveaux de stress dans votre propre vie est tout aussi important que de vous assurer que la personne que vous assister soit à l'aise, qu'elle soit présente à ses rendez-vous médicaux ou qu’elle prenne ses médicaments correctement.

Apprendre à reconnaître les signes du stress et de l'épuisement chez les proches aidants est la première étape pour résoudre le problème.

Signes et symptômes les plus communs de stress chez les proches aidants :

  • Anxiété, dépression, irritabilité
  • Trouble de concentration
  • Fatigue et épuisement
  • Avoir des sentiments de ressentiment
  • Difficulté à dormir
  • Boire, fumer ou manger plus
  • Réaction excessive à des nuisances mineures
  • Négligence des responsabilités
  • Nouveaux problèmes de santé ou détérioration de l’état de santé
  • Réduction des loisirs

L’épuisement est un état de fatigue émotive, mentale et physique causé par un stress excessif et prolongé. L’épuisement se produit généralement lorsque vous vous sentez débordé et incapable de répondre à des exigences constantes.

Signes d’épuisement (burnout)

  • Vous avez beaucoup moins d'énergie qu’avant
  • Il semble que vous attrapez facilement le rhume ou la grippe
  • Vous êtes constamment épuisé, même après avoir dormi ou pris une pause
  • Vous négligez vos propres besoins, soit parce que vous êtes trop occupé ou parce que vous ne vous en souciez plus
  • Votre vie tourne autour des soins que vous donnez, mais cela vous donne peu de satisfaction
  • Vous avez du mal à vous détendre, même lorsque vous avez de l'aide
  • Vous êtes de plus en plus impatient et irritable avec la personne dont vous prenez soin
  • Vous vous sentez impuissant et sans espoir

Une fois l’épuisement atteint, fournir des soins à une personne malade n’est plus une option saine, ni pour vous ni pour la personne dont vous prenez soin. Par conséquent, il est important de surveiller les signes avant-coureurs du stress et de l'épuisement des soignants et de faire en sorte qu'il soit prioritaire de prendre des mesures immédiatement après avoir détecté le problème.

partager ceci ...

Merci aux donateurs dont les contributions rendre ce site et tous les programmes, les services et la recherche possible.

droit d'auteur © 2018 la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales. Tous droits réservés.
Fondation canadienne des tumeurs cérébrales.
Numéro d’enregistrement d’un organisme de bienfaisance : 118816339RR0001