Le profil de bénévole de Stu

  le 21 avril, 2020

Stu Rawlings est un membre actif de la communauté des tumeurs cérébrales et facilite maintenant l’un de nos groupes de soutien virtuels. Lisez son parcours dans le témoignage ci-dessous.

«J’ai rejoint un groupe de soutien virtuel de la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales en tant que survivant au début de 2018, depuis mon domicile dans le nord de l’Ontario, près de Sault Ste. Marie.

Suite à ma craniectomie en décembre 2016, je n’ai pas pu travailler ni m’engager socialement en dehors de ma famille immédiate. Suite à mon opération, j’ai dû faire face à plusieurs défis, y compris des difficultés à parler. Pendant près d’un an, j’étais presque inintelligible, sauf pour ma femme. Après 2017, suite à une année de rétablissement, mon équipe de santé m’a suggéré de considérer les groupes de soutien de la Fondation comme une façon de renouer le contact avec les gens. Je me suis donc inscrit au groupe de soutien virtuel de l’Est Canadien. À la fin de 2018, j’avais retrouvé une grande confiance en moi-même, en grande partie grâce à mes nouveaux amis du groupe de soutien virtuel de l’Est Canadien. Grâce au groupe, j’ai trouvé une opportunité de franchir une nouvelle étape dans mon cheminement personnel: le bénévolat!

Il y a tellement d’opportunités de bénévolat avec la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales. J’apprécie les amitiés que j’ai nouées au sein du groupe de soutien et j’adore rire et partager avec les membres de l’équipe même si nos discussions et le sujet qui nous unis est très sérieux. Surtout, grâce à ce merveilleux groupe, j’ai repris confiance en moi et j’adore mon expérience comme bénévole.

J’encourage toute personne ayant le temps de faire du bénévolat, que ce soit avec la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales, ou dans une bibliothèque ou un hôpital local, à le faire! Le bénévolat vous met en contact avec des gens extraordinaires et apporte plaisir et épanouissement à votre vie. »

Pour en savoir plus sur l’histoire de Stu, vous pouvez également lire un article qu’il a réalisé pour le National Cancer Institute ici:
https://www.cancer.gov/rare-brain-spine-tumor/blog/2020/side-effects