Le profil de bénévole de Janet Hempler

  le 21 avril, 2020

Janet Hempler est une autre survivante devenue bénévole avec laquelle nous avons l’honneur de travailler dans le cadre de notre programme de la Marche des tumeurs cérébrales. Voici ses réflexions sur ce que signifie pour elle d’être bénévole auprès de la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales.

«J’ai reçu un diagnostic de tumeur cérébrale en juillet 2014. Trois mois plus tard, j’ai subi une intervention chirurgicale, des traitements de chimio et de la radiothérapie. C’est à cette époque que j’ai découvert la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales et que j’ai commencé à participer au groupe de soutien pour adultes.

L’animatrice du groupe de soutien de l’époque faisait partie du comité de planification de la Marche des tumeurs cérébrales d’Edmonton. Elle m’a demandé de faire un témoignage lors de la marche de 2015. J’étais très contente d’être impliquée. La Fondation canadienne des tumeurs cérébrales avait déjà tant fait pour moi, cela me faisait du bien de redonner.

Peu de temps après, le comité m’a approché pour m’impliquer davantage et m’a invité à mon premier week-end de formation des bénévoles offert par la Fondation à Toronto. Après ce week-end à Toronto, j’étais accro! Toutes les personnes que j’ai rencontrées, le personnel et les autres bénévoles sont rapidement devenus comme une famille. À la fin de ce week-end, j’étais remplie d’énergie et prête à débuter mon rôle de coordonatrice de la Marche des tumeurs cérébrales. J’ai relevé le défi de coordonner l’événement d’Edmonton.

Mon parcours avec une tumeur cérébrale m’avait beaucoup affectée. Mon expérience de bénévolat a été une guérison pour moi. Cela m’a donné un but, un objectif. Je dirais à quiconque envisage de devenir bénévole… FAITES-LE! Commencez par vous impliquer un peu, si vous êtes moins à l’aise, puis avec le temps, vous pourrez vous impliquer de plus en plus si vous êtes motivé. Nous avons tous des talents particuliers que nous pouvons partager.

J’ai reçu beaucoup plus de mon bénévolat que ce que j’ai pu donner. Mes sincères remerciements. »