Un message d’espoir de Chelsea

  le 28 février, 2022

L’engagement énergique d’un village permet, encourage et soutient les personnes touchées par une tumeur cérébrale. Tirer le positif du négatif peut faire une grande différence dans la vie d’une personne. Lorsque ces expériences sont partagées, une communauté peut se développer et prospérer.

« Chaque participant au relais de Banff Jasper a sa propre raison de participer, que ce soit pour la course ou pour la collecte de fonds pour la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales. Je suis extrêmement fière d’en faire partie », explique Chelsea Medcalfe.

Garth HuckLes fondateurs du Banff Jasper Relay, ainsi que leurs amis et leurs familles, ont été touchés par une tumeur cérébrale ou connaissent une personne qui en a été atteinte.

La course originale a eu lieu de 1980 à 2000. La course allait de Jasper à Banff et les dernières étapes de l’événement se déroulaient même dans l’obscurité de la nuit. Cependant, en 2000, la course a été interrompue.

En l’honneur de son ami et compagnon de course Garth Huck, malheureusement décédé d’une tumeur au cerveau en 2004, la course a ressuscité en 2005. De 2005 à janvier 2021, Blair Shunk a été le président et le leader de cette organisation.

Blair, ainsi que les fondateurs originaux, se sont rassemblés pour relancer la course. Le nombre d’équipes qui peuvent participer chaque année est désormais limité à 60. Chaque équipe a droit à 15 membres, soit un total de 900 participants actifs sur le sentier. À bien des égards, le parcours de 250 kilomètres met à l’épreuve les capacités d’endurance des coureurs pendant le relais.

« Le relais se déroule en deux segments. Les équipes Nord et Sud partent de part et d’autre de la piste pendant la journée et l’événement se termine par une grande fête au crépuscule. Vous et votre équipe courez à travers les montagnes jusqu’à Jasper pour une cause incroyable. Le paysage est à couper le souffle et naturellement superbe », décrit Chelsea.

« C’est un accomplissement impressionnant que d’atteindre le but. La ligne d’arrivée est le point de départ ; les participants à cette course partagent leurs expériences personnelles et créent des liens en tant que communauté ! Parmi les participants, plusieurs ont été touchés par une tumeur cérébrale », dit-elle.

Blair Shunk Depuis sa réapparition en 2005, les coureurs ont recueilli plus de 500 000 $ pour la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales. « C’est à ce moment-là que la connexion a commencé. La raison de vouloir accomplir cet exploit n’était pas seulement une passion pour la course, mais aussi de soutenir une grande cause! », déclare fièrement Chelsea.

Chelsea a voyagé aux États-Unis, en Australie et en Europe. Dans la vingtaine, elle a quitté l’Ontario pour s’installer à Calgary, en Alberta.

« Je me suis demandé pourquoi aller en Suisse pour voir les Alpes alors que j’ai ces montagnes majestueuses juste devant moi prêtes à être explorées. Nous vivons près des montagnes et nous nous aventurons fréquemment sur les sentiers en toute saison. Nous aimons faire de la randonnée, courir et skier autant que possible. Nous aimons les grands espaces, surtout maintenant avec notre bébé. Mon mari Jamie et moi sommes de fiers nouveaux parents. J’ai eu ma petite fille, Sophie, deux semaines avant notre course virtuelle de l’année dernière. Dès que Sophie aura atteint l’âge de 18 mois, elle aura sûrement des skis attachés aux pieds. Passer du temps à l’extérieur avec sa famille et profiter de la vue magnifique sur les montagnes sont des moments précieux que nous chérirons et dont nous nous souviendrons toujours », dit-elle.

Chelsea Medcalfe travaille pour TC Energy à Calgary, où elle a occupé des postes de gestion à plusieurs niveaux. Elle s’est également impliquée en tant que bénévole, coureuse pour la collecte de fonds et directrice de la ligne de départ des précédents marathons de Calgary. Son employeur soutient généreusement le travail et l’engagement de Chelsea au sein de l’entreprise, le Banff-Jasper Relay et la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales. TC Energy dispose d’un programme de dons de la main-d’œuvre qui soutient et encourage ses employés à redonner à leur communauté de la manière qui leur convient le mieux, par le biais de collectes de fonds, de dons, de bénévolat, et parfois même en doublant les dons recueillis par les employés.

Chelsea Medcalfe Blair Shunk l’a approchée et lui a demandé si elle serait intéressée à superviser le projet en tant que présidente pour l’avenir ? Lorsque l’occasion de prendre en charge la Banff-Jasper Relay Society s’est présentée, Chelsea a accepté le défi et elle le fait de tout cœur.

« J’ai dirigé différentes équipes et j’ai dû me lancer dans des domaines qui ne m’étaient pas familiers. Je n’ai jamais organisé une course dans les Rocheuses. Je sais comment diriger un projet, je sais comment diriger une équipe, donc je suis capable d’appliquer mon expérience et mes connaissances à cet événement », explique Chelsea avec confiance.

En 2020, lorsque la course en direct a été annulée en raison de la pandémie, Chelsea a été nommée présidente de la Banff-Jasper Relay Society. Au moment même où la course s’arrêtait, le diagnostic de son père tombait.

« Je pense qu’il était prévu que je prenne en charge cette course et que je continue à sensibiliser les gens et à collecter des fonds pour la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales », déclare Chelsea.

Son père a reçu un diagnostic de tumeur cérébrale de type glioblastome. Chelsea reconnaît que toute personne touchée par une tumeur cérébrale sait que le parcours peut parfois être un chemin continu et difficile. Elle et sa famille ont commandé un manuel de ressource publié par la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales. Cette publication est fournie aux patients, aux soignants et aux proches.

« Je connaissais la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales grâce au relais Banff-Jasper. J’ai fait des recherches sur leur site Web, j’ai trouvé le manuel en ligne et j’ai réalisé la quantité de ressources qu’ils ont à offrir », dit-elle. Le site Web regorge de témoignages, d’articles et bien plus, pour ne citer que quelques pistes de soutien.

« La Fondation canadienne des tumeurs cérébrales offre du soutien de bien des façons, mais surtout, elle donne de l’espoir ! Il y a tellement d’information disponible pour quiconque est touché par une tumeur cérébrale. Par exemple, j’avais entendu dire qu’il n’y avait pas de mal à demander un deuxième avis si on n’était pas à l’aise avec le premier avis reçu », se souvient Chelsea.

« Cette affirmation a résonné en nous et nous a conduits, dans un premier temps, de l’hôpital de Windsor (Ontario) à l’hôpital d’Ottawa (Ontario), Ottawa Hospital Civic Campus », où se trouve un neurochirurgien de renom, le Dr John Sinclair, qui se spécialise, entre autres, dans l’ablation des tumeurs cérébrales.

Son père Frank est atteint d’un glioblastome sur le lobe temporal et frontal de son cerveau, où sont contrôlées de nombreuses fonctions quotidiennes essentielles. Ses symptômes ont commencé par de fréquentes crises d’épilepsie.

« Tenter d’enlever toute la tumeur pouvait causer des dommages et des dysfonctionnements irréversibles à mon père. Ils voulaient enlever le plus possible », se souvient Chelsea.

FrankFrank a été opéré en juin 2020. Il était éveillé pendant les tests fonctionnels et l’opération, réalisée par une équipe chirurgicale compétente. Ils étaient très familiers et confiants avec cette procédure. En moins d’une semaine, il est sorti de l’hôpital. Le moment a coïncidé avec la fête des pères, et ils ont pu profiter d’un peu de repos et de détente dans un Airbnb à Ottawa, ensemble.

« Jusqu’à présent, il n’y a eu aucun problème majeur à long terme. La semaine précédant son opération, toute notre famille a participé à la course virtuelle aux côtés de mon père, pour lui envoyer de bonnes vibrations avant son opération. En 2020 et 2021, les courses virtuelles ont permis de récolter plus de 27 000 dollars. Incroyable ! », déclare Chelsea avec une stupéfaction totale.

Elle décrit son père comme M. Positif, et comme une force, qui la pousse à poursuivre cette course emblématique.

« Il est évident qu’il a subi une excellente opération et que c’est sa positivité qui le pousse à continuer. La mentalité et la devise de mon père dans la vie est de rester positif et de toujours voir le meilleur des gens. Chacun gère le diagnostic différemment, au fur et à mesure qu’il avance dans le voyage qui comporte de nombreuses étapes. Il ne permettra pas à ma belle-mère Wendy, à ma sœur Krystal, à moi-même ou à quiconque d’être négatif. Papa ne laissera aucun d’entre nous s’attarder ou penser au pire des scénarios. Il dit que le pouvoir de la positivité nous rend tous forts et nous permet de rester concentrés sur ce que nous pouvons faire. Il se porte bien et est avec nous aujourd’hui ».

Il n’existe actuellement aucun traitement pour la maladie du père de Chelsea, et la tumeur continue de se développer. Malheureusement, il n’est pas candidat à la chimio radiothérapie, car il a déjà subi des radiations pour un autre type de cancer il y a plusieurs années. Son état est contrôlé tous les trois mois.

Les médecins et la famille sont surpris de la lenteur de la croissance de la tumeur depuis le diagnostic et l’ablation. Cependant, il existe une possibilité d’une future intervention chirurgicale. Chelsea décrit le processus comme étant « attentiste ».

Elle et sa famille sont à jamais reconnaissantes au Dr John Sinclair et à l’incroyable équipe médicale de l’hôpital d’Ottawa, en Ontario.

Chelsea est stupéfaite des ressources, du soutien et de l’espoir qu’offre la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales dans sa quête d’un remède. Elle est également stupéfaite du courage qu’il faut pour s’ouvrir et partager son histoire, comme elle l’a fait au sein de la communauté des tumeurs cérébrales. Elle parle avec tendresse du moment où elle a informé la gagnante de la course virtuelle de son prix.

« Je lui ai dit qu’elle avait gagné un séjour bien mérité au Lake Louise Inn », raconte Chelsea. La femme a répondu en larmes : « Quelle journée pour l’apprendre, car c’est l’anniversaire du jour où j’ai perdu ma mère d’une tumeur au cerveau, et recevoir cette nouvelle aujourd’hui est très spécial ! ».

« J’espère vraiment que nous pourrons organiser une course en personne cette année, car ce serait formidable de réunir à nouveau cette communauté en personne. Cette année, nous prévoyons de le faire, croisons les doigts ! », espère Chelsea.

Son MBA terminé en janvier 2021, Chelsea peut combiner sa formation et son style de vie afin de « montrer la voie dans l’espoir que nous puissions trouver un moyen de mettre fin aux tumeurs cérébrales », plaide-t-elle. L’un de ses objectifs à court terme pour 2022 est de vendre la course à guichets fermés. Elle et son équipe se sont fixé un objectif financier de 67 500 $ à recueillir pour la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales cette année. Elle espère dépasser ce défi !

La course est aussi entièrement gérée par des bénévoles, y compris les directeurs et Chelsea, dans son rôle de présidente. Elle est très fière du dévouement et de l’engagement de tous les membres de l’équipe qui contribuent largement au succès du relais Banff-Jasper.

« Nous avons tous des emplois et des responsabilités qui ne sont pas liés au relais. Dans un organisme à but non lucratif comme la Banff-Jasper Relay Society, vous avez le privilège de travailler avec des personnes de divers horizons. La Fondation canadienne des tumeurs cérébrales offre des stratégies, du soutien mais surtout de l’espoir pour aider à mettre fin aux tumeurs cérébrales. Cette passion pour aller de l’avant, vous savez qu’elle peut vous pousser à rester sur la bonne voie pour franchir la ligne d’arrivée », déclare-t-elle fièrement.

Banff Jasper RelayLa Banff Jasper Relay Society et la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales invitent tout le monde à participer à la course dans le but de trouver un remède pour dire #AdieuTumeursCérébrales. La journée de la course aura lieu le samedi 4 juin 2022 et sera suivie d’une fête épique à Jasper ! Célébrer les réalisations personnelles, la sensibilisation et se souvenir des êtres chers de notre communauté des tumeurs cérébrales est la plus grande réalisation. Il y aura un dîner, une cérémonie de remise des prix et des divertissements ! Tous les coureurs recevront une médaille de participant au Relais Banff Jasper 2022, après la remise des prix de 1ère, 2ème et 3ème place. Les meilleurs collecteurs de fonds de cet événement recevront des accolades et des prix bien mérités.

Au nom de la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales et de la communauté des tumeurs cérébrales, merci, Chelsea Medcalfe !