Arlette Boghoskhan – Montreal, QC

  le 16 mai, 2022

l y a six ans, Arlette Boghoskhan a entendu une publicité à la radio au sujet du Spring Sprint, désormais connu sous le nom de Marche des tumeurs cérébrales. Depuis, elle ne l’a jamais regretté !

« Je suis tellement heureuse de marcher avec vous tous », dit-elle en souriant. « Je participe à la marche année après année, non seulement pour les projets importants – que les fonds recueillis aident à concrétiser –, mais aussi pour le personnel de la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales, mes collègues bénévoles et, surtout, pour la communauté des personnes touchées par une tumeur cérébrale : les patients, les survivants, les aidants, les supporteurs, les chercheurs, les médecins et les infirmières infatigables ».

Arlette a rencontré son premier patient atteint d’une tumeur cérébrale en 2002. Il s’agissait de son père, dont le cancer du poumon s’était métastasé au cerveau. Quelques années plus tard, la tumeur de la belle-mère de sa sœur était réapparue.

« Je lui rendais régulièrement visite à l’hôpital pour lui offrir mon soutien lors de ses interventions chirurgicales. Quelques années plus tard, j’ai appris qu’un de mes proches amis du secondaire avait reçu un diagnostic de tumeur cérébrale, tout comme un cousin, de quelques années mon cadet », se souvient Arlette.

Sa première Marche des tumeurs cérébrales a eu lieu en 2015. Elle avait été émue d’avoir rencontré son premier patient pédiatrique, âgé d’à peine 3 ou 4 ans.

« À ce moment-là, j’ai compris qu’il n’y avait pas d’âge limite. De nombreuses recherches doivent encore être menées dans ce domaine », explique-t-elle.

Depuis cette première marche, elle a noué des amitiés et coordonne avec dévouement la Marche annuelle de Montréal.

« Cet ami du secondaire, que je voyais à la Marche des tumeurs cérébrales de Montréal ces dernières années, est malheureusement décédé des suites de cette maladie dévastatrice. Cette perte m’a motivée à continuer à soutenir la recherche, par mon engagement envers la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales et la communauté des personnes touchées par une tumeur cérébrale », déclare-t-elle.

Aujourd’hui, Arlette se classe parmi les cinq meilleurs collecteurs de fonds de Montréal ! En mai, qui est aussi le mois de la sensibilisation aux tumeurs cérébrales, elle organise un concours pour ses donateurs de la région de Montréal pour gagner un gâteau « smash », car « avec chaque dollar recueilli, nous aidons à » écraser » les tumeurs cérébrales », dit-elle fièrement.

Elle prévoit participer et coanimer des événements dans le cadre des marches de Québec et dans Charlevoix en mémoire de ceux qui sont décédés, mais aussi en hommage à ceux qui sont encore là aujourd’hui.

Au nom de la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales et de la communauté des personnes touchées par une tumeur cérébrale :

Merci! Arlette Boghoskhan!

Apprenez-en plus sur la Marche des tumeurs cérébrales et inscrivez-vous à l’événement au www.marchetumeurscerebrales.ca!