L’histoire de Christine

  le 19 mai, 2020
La chef Christine Tizzard est bien connue pour son innovation culinaire et ses recettes dynamiques.

En plus de ses nombreuses apparitions à la télévision, de sa chaîne youtube remplie de recettes savoureuses et de son livre de cuisine, Christine a ouvert son garde-manger à de futurs chefs du monde entier.

Mais ce n’est qu’il y a deux ans qu’elle s’est ouverte publiquement sur un autre aspect de sa vie. Elle vit avec une tumeur au cerveau depuis 30 ans – peut-être plus.

Elle a été diagnostiquée pour la première fois vers l’âge de 16 ans, alors que les symptômes ont commencé à se manifester lors de l’adolescence, notamment par des problèmes de concentration et une double vision. Ce fut le début d’une longue série de traitements qui dureront jusqu’au début de la vingtaine.

Christine a reçu un traitement Gamma Knife, qui a interrompu la croissance de la tumeur pendant plusieurs années. Assez longtemps pour qu’elle l’ait presque oublié. Mais en 2017, elle est revenue et elle a dû subir des traitements de radiothérapie pendant six semaines.

Avoir une tumeur au cerveau, ce n’est pas quelque chose que Christine a partagé avec de nombreuses personnes au fil des ans, même avec sa propre famille.

Parler à mes enfants de mes traitements de radiothérapie a été difficile, déclare-t-elle.

« Ils étaient vraiment contrariés par le fait que je ne leur en avais pas parlé », a déclaré Christine. « C’est à ce moment-là que j’ai décidé de faire un peu plus de sensibilisation. »

En 2018, elle s’est inscrite à la Marche des tumeurs cérébrales de Toronto. Son principal objectif était de sensibiliser les gens aux tumeurs cérébrales. Avant la marche, elle ne connaissait personne d’autre avec une tumeur au cerveau. Cela a vite changé…

Ce fut une expérience chargée d’émotion.

«C’était vraiment difficile pour moi de ne pas pleurer», dit-elle. « C’est bizarre – je ne pensais pas que je me sentirais comme ça. Voir des gens sur la scène et en parler, c’était très émotif pour moi. »

Christine dit que sa première marche a été une expérience formidable. « Cette conversation doit avoir lieu », déclare-t-elle, « car les tumeurs cérébrales sont souvent mises à l’écart par rapport à d’autres maladies et en ce qui attrait aux campagnes de sensibilisation. »

Chef Christine Tizzard

«Pour une raison quelconque, les gens pensent qu’il existe une sorte de stigmatisation étrange», a-t-elle déclaré. «Il y a tellement de fausses idées… Les gens ne parlent pas des tumeurs cérébrales, mais nous parlons du cancer du sein, du cœur et des AVC. »

Parce qu’elle vit avec cette tumeur depuis si longtemps, la «nouvelle» réalité de Christine n’est pas si nouvelle. Mais, il y a des choses qu’elle fait pour s’assurer que ses effets soient minimes – avoir une alimentation saine. Mais garder sa charge de travail gérable est également important, car elle croit que le stress et la fatigue peuvent déclencher des problèmes de concentration et de vision.

Christine encourage tous ceux qui envisagent de participer à une Marche des tumeurs cérébrales, de le faire!

« Je pense que ce que vous retirez d’une expérience comme celle-ci est bien plus important que ce que vous donnez », déclare-t-elle.

La Fondation canadienne des tumeurs cérébrales est fière d’avoir Christine comme ambassadrice médiatique pour la Marche des tumeurs cérébrales virtuelle de 2020.