Andrew Beharry – Récipiendaire d’une Subvention de recherche 2021

Andrew Beharry Feature GrantGénéreusement financé par le fonds de recherche DUNN with Cancer.

Andrew Beharry – Université de Toronto, Mississauga, ON

Titre du projet : « Prévision de la résistance au témozolomide dans le glioblastome à l’aide d’un chimiosenseur fluorescent basé sur l’activité pour MGMT »

Description du projet :

L’objectif des cliniciens est de prédire avec précision quel(s) médicament(s) sera(seront) le(s) plus efficace(s) sur un patient afin de minimiser le temps que le patient peut ne pas avoir et d’éliminer l’exposition à des traitements toxiques sans bénéficier d’un résultat positif. Dans le cas du glioblastome (GBM), le cancer du cerveau le plus fréquent chez l’adulte, les traitements de première ligne sont généralement la chirurgie et la radiothérapie, suivies d’une chimiothérapie utilisant le médicament témozolomide (TMZ). Malheureusement, le TMZ est inefficace sur un grand nombre de patients atteints de GBM en raison de l’action de la protéine de réparation de l’ADN, la 06- méthylguanine ADN méthyltransférase {MGMT). Il est bien établi que les patients présentant des taux élevés de MGMT répondent moins bien au traitement par TMZ que ceux qui présentent des taux faibles. En tant que tel, MGMT a été considéré comme un marqueur prédictif et pronostique de la thérapie à base de TMZ. Notre projet décrit le développement et l’application d’un chimiosenseur fluorescent à petites molécules qui surveille directement l’activité de MGMT. Notre vision est d’utiliser notre capteur sur des échantillons de tissus frais biopsiés de patients atteints de GBM et de prédire la réponse des patients à la thérapie à base de TMZ. Ainsi, les cliniciens du monde entier pourront évaluer de manière routinière et précise le statut de MGMT chez les patients atteints de GBM afin de les aider à prendre des décisions concernant les traitements chimiothérapeutiques.

Ce que signifie recevoir ce prix :

« C’est un grand honneur de recevoir une subvention de recherche de la Fondation canadienne des tumeurs cérébrales. Ce financement permettra à notre équipe d’optimiser et de valider notre technologie de chimiocapteur fluorescent afin de pouvoir, à terme, aider les cliniciens à choisir les médicaments les plus efficaces pour les patients atteints de glioblastome ».