#GrisEnMai

Impliquez-vous ce mois de sensibilisation aux tumeurs cérébrales.

Le Projet de soutien aux frères et soeurs aide à mieux comprendre les tumeurs cérébrales

  le 08 avril, 2021

Quand j’avais 16 ans, mon frère cadet (âgé de 14 ans à l’époque) a reçu un diagnostic de deux tumeurs astrocytomes. Je me souviens plus ou moins de cette période de ma vie, probablement à cause de la tornade qui accompagna ce diagnostic inattendu.

Nous étions en train de préparer le dîner puis, la minute suivante, nous avons reçu un coup de téléphone, et ma mère et mon frère se sont rendus immédiatement à l’hôpital.

Bien que mes souvenirs de la chronologie des événements qui ont suivi cet appel téléphonique soient flous, je peux clairement me souvenir des sentiments de choc, de peur et de confusion.

Ce n’était pas une expérience commune que mes amis ou d’autres personnes de mon entourage avaient vécu, me laissant ainsi sans cadre de référence pour ce qui allait se passer ensuite ou comment je pourrais me sentir.

La situation que je vivais n’était pas celle qui était régulièrement couverte dans Teen Vogue, The OC ou Gossip Girl (mes canaux habituels pour information à l’époque).

Dans les semaines et les mois qui ont suivi, les hauts et les bas de la santé de mon frère m’ont désorientée.

Il y avait des moments de tristesse, mais aussi des moments où je ne voulais pas penser à mon frère et à son état de santé, ce qui provoquait alors des sentiments de culpabilité et de honte. Avec le soutien de mes parents, j’ai eu la chance de pouvoir surmonter ces émotions et de mieux comprendre ce qui se passait.

Cependant, je réalise maintenant la force dont mes parents ont dû fait preuve pour s’occuper d’un enfant malade tout en répondant à mes besoins simultanément.

Quand j’ai entendu parler du Projet de soutien aux frères et sœurs, j’étais tellement excitée de voir qu’une ressource permettrait maintenant aux frères et sœurs de mieux comprendre la situation à laquelle ils sont confrontés.

Les problèmes de santé peuvent être déroutants et abstraits, cette ressource fournit des informations claires sur ce qu’est réellement une tumeur cérébrale et quels sont ses effets.

La ressource aide à démontrer aux frères et sœurs que les sentiments qu’ils éprouvent sont normaux et qu’ils ne doivent pas se sentir gênés ou honteux.

Un diagnostic de tumeur cérébrale peut sembler très intense sur le coup. Puis, après le choc initial, il peut y avoir le stress d’une récidive ou d’un autre changement. Le livre interactif pour les frères et sœurs aborde ce problème et propose des solutions et des stratégies pour atténuer le stress des frères et sœurs.

J’ai tellement de chance que mon frère soit en bonne santé aujourd’hui. Cependant, je sais que cette ressource aurait été si bénéfique lors du traitement de son diagnostic initial.

Je sais que cela apportera du soutien aux frères et sœurs et aux familles qui continuent de s’occuper du diagnostic de tumeur cérébrale d’un membre de la famille.

 

– Lindsay Craig

 

Pour en savoir plus sur le Projet de soutien aux frères et sœurs, cliquez ici.